vue Prismatiques1
1/18
Prismatiques, 2021

crédit photo; A. Pichon

 

-vues de l'exposition collective "Prismatiques, stratégie des petites faces" avec : Philippe Decrauzat, Cécile Dupaquier, Ronan Lecreurer, Pascal Poulain, Victoire Thierrée & Raphael Zarka  au 19, Crac de Montbéliard
 

 

The Tarpaulin
2/18
International Bedrooms
3/18
International Bedrooms, 2010
600 captures d’écran

42 x 33 cm
Photographies sur papier Kodak Endura Metallic et contrecollées sur Dibond
Lambda-print Kodak Endura Metallic mounted on Dibond back

Somewhere
4/18
Somewhere 2, 2016
120 x 131 cm

Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

International Bedrooms
5/18
International Bedrooms, 2010
600 captures d’écran

42 x 33 cm
Photographies sur papier Kodak Endura Metallic et contrecollées sur Dibond
Lambda-print Kodak Endura Metallic mounted on Dibond back

Escape
6/18
Escape, 2017
105 x 131 cm

Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

Carnival Military Police
7/18
Carnival, 2015
100 x 131 cm

Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

Head
8/18
Head, 2019
120 x 151 cm

Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

De jour
9/18
De jour, 2013
105 x 120 cm

Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

Sans titre (Imprimé)
10/18
Sans titre (Imprimé), 2020
105 x 115 cm
Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back
International Bedrooms
11/18
International Bedrooms, 2010
600 captures d’écran

42 x 33 cm
Photographies sur papier Kodak Endura Metallic et contrecollées sur Dibond
Lambda-print Kodak Endura Metallic mounted on Dibond back

Lands farthest North
12/18
Lands Farthest North, 2014
105 x 131 cm
Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back
Closed Session Fixed
13/18
Closed Session Fixed, 2015
100 x 131 cm

Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

Unknow 10
14/18
Unknow 10, 2014
95 x 130 cm

Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

A Dull Leaden Blue
15/18
A Dull Leaden Blue, 2019
120 x 151 cm

Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

l'Isle d'Abeau
16/18
l'Isle d'Abeau, 2010

INVENTAIRE DU PATRIMOINE REGARDS CONTEMPORAINS #1 Musée de l’Ancien Evêché, Grenoble, exposition conduite par le MAGASIN-Cnac de Grenoble

Partenariat du MAGASIN, de la Ville de l'Isle d'Abeau et du Conseil Général de l'Isère.

102 x 110 cm ou 130 cm
Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

The Switching Area
17/18
The Switching Area, 2015
100 x 131 cm

Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

International Bedrooms
18/18
International Bedrooms, 2010
600 captures d’écran

42 x 33 cm
Photographies sur papier Kodak Endura Metallic et contrecollées sur Dibond
Lambda-print Kodak Endura Metallic mounted on Dibond back

Nouveau site web
pascalpoulain.com
Nous sommes heureux d’annoncer la publication de ce nouveau site web, qui présente le travail photographique et les installations de Pascal Poulain ; une sélection de vues d’expositions ; des textes d’auteurs ; des archives des programmes et évènements auxquels il a participé.

Design graphique : Lucie Comerro
Programmation informatique : Samuel Diakité

Bonne visite !
Prismatiques
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021

Design graphique ; Léa Audouze et Margot Duvivier

PRISMATIQUES, STRATÉGIE DES PETITES FACES, Le 19 - Crac Montbéliard

Exposition collective avec Philippe Decrauzat, Cécile Dupaquier, Ronan Lecreurer, Pascal Poulain, Victoire Thierrée et Raphael Zarka.

Prismatiques
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021

Design graphique ; Léa Audouze et Margot Duvivier

PRISMATIQUES, STRATÉGIE DES PETITES FACES, Le 19 - Crac Montbéliard

Exposition collective avec Philippe Decrauzat, Cécile Dupaquier, Ronan Lecreurer, Pascal Poulain, Victoire Thierrée et Raphael Zarka.

Prismatiques
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021

Design graphique ; Léa Audouze et Margot Duvivier

PRISMATIQUES, STRATÉGIE DES PETITES FACES, Le 19 - Crac Montbéliard

Exposition collective avec Philippe Decrauzat, Cécile Dupaquier, Ronan Lecreurer, Pascal Poulain, Victoire Thierrée et Raphael Zarka.

Prismatiques
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021

Design graphique ; Léa Audouze et Margot Duvivier

PRISMATIQUES, STRATÉGIE DES PETITES FACES, Le 19 - Crac Montbéliard

Exposition collective avec Philippe Decrauzat, Cécile Dupaquier, Ronan Lecreurer, Pascal Poulain, Victoire Thierrée et Raphael Zarka.

Prismatiques
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021

Design graphique ; Léa Audouze et Margot Duvivier

PRISMATIQUES, STRATÉGIE DES PETITES FACES, Le 19 - Crac Montbéliard

Exposition collective avec Philippe Decrauzat, Cécile Dupaquier, Ronan Lecreurer, Pascal Poulain, Victoire Thierrée et Raphael Zarka.

Prismatiques
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021

Design graphique ; Léa Audouze et Margot Duvivier

 

PRISMATIQUES, STRATÉGIE DES PETITES FACES, Le 19 - Crac Montbéliard

Exposition collective avec Philippe Decrauzat, Cécile Dupaquier, Ronan Lecreurer, Pascal Poulain, Victoire Thierrée et Raphael Zarka.

Edition bleu du ciel
Édition ; La région humaine, Le ciel est bleu
2021

Graphisme : L’Atelier d’édition

Gilles Verneret
Michel Poivert

Ouvrage édité à l’occasion des 20 ans du Bleu du Ciel et de l’exposition éponyme, La région humaine, Le ciel est bleu

Cet ouvrage revient sur l’histoire du Bleu du Ciel et les artistes qui ont partagé cette aventure, déjà 20 ans de photographie documentaire…

“Sans revenir sur l’histoire du documentaire photographique depuis Atget, suivi d’Evans, ni sur son renouvellement à travers Jeff Wall, contentons-nous d’ajouter à la suite de l’historien Michel Poivert que « s’invente alors le “nouveau documentaire social”, une pratique mêlant art conceptuel, critique des valeurs de l’art moderniste et volonté d’action politique ».

C’est sur cette voie que s’est engagé depuis plus d’une décennie le Bleu du Ciel […] [qui] a montré des créateurs engagés dans une pratique radicale mais non exhaustive de l’approche documentaire, face au monde contemporain, constituant un cursus uni dans une voie commune d’expression, mais présenté dans une suite temporelle, de cet esprit du temps sans cesse en mouvement.

Vingt ans, un beau jubilé…”

Gilles Verneret, extrait de “La région humaine, le ciel est bleu”, 2021

Auteurs : Gilles Verneret, Michel Poivert
Co-Éditeurs : Loco Editions, Le Bleu du Ciel
Graphisme : L’Atelier d’édition
Imprimeur : Norprint, Santo Tirso, Portugal
Date : 2021
Langue(s) : français
Nb de pages : 256
Dimensions : 24 x 28 cm

Flyer-collection-DDA2-2
Exposition collective ; 10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne
2020
Design graphique ; Lucie Comerro
 
10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne

87 affiches, Tirage Offset, papier couché mat, 40 x 60 cm
Édition limitée à 100 exemplaires chacune
Collection imprimée en avril 2020 par la Manufacture d'Histoires Deux-Ponts, Bresson
© Les artistes, Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes
DDALivret-expo-MLIS
Exposition collective ; 10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne
2020
Livret de l'exposition réalisé par la Mlis Villeurbanne
Visuel : détails des affiches de Jérémy Liron, Maxime Lamarche, Guillaume Perez, Aurélie Pétrel.
Flyer-collection-DDA1
Exposition collective ; 10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne
2020

Design graphique ; Lucie Comerro
 

 

10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne
.Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
EXPOSITION PERSONNELLE ; Les Horizons, L'Angle ; La Roche-sur-Foron
2019

Exposition personnelle
Du 26 mars > 11 mai 2019

La construction singulière des photographies de Pascal Poulain nous interroge sur notre façon de voir le monde réel en mettant ce dernier de côté : « ce qui est réellement à voir n’est donc jamais situé au premier plan de l’image1 ».  Ainsi il construit l'image photographique comme une mise en scène, une mise à distance du réel, privilégiant notre relation à l’image.
Dans LES HORIZONS, exposition pensée pour l’Angle, Pascal Poulain détourne l’attention du spectateur dans l’idée d’un conflit, d’une dualité entre l’image, le sujet et sa représentation. Il se joue de l’apparente séduction des villes, de leurs agencements et de leurs évidences : il les neutralise en s’y interposant. Où se passe la scène ? A quel évènement se rapporte l’image ? Nul ne le sait et qu’importe ! Le contexte de ses photographies est effacé au profit de l’image. Il installe ainsi le spectateur face à des lieux indéterminés, face à des espaces de projection afin de trouver la bonne distance et dont l’apparente séduction est un leurre.
 

La série « Les arbres» regroupe six photographies, elles transforment l’acte de voir en une expérience. Ces photographies créent une étrange relation entre les ombres portées sur les façades d’un centre d'affaires et le trouble visuel qu’elles produisent.

Des buildings recouverts de marbre et de verre subissent un obscurcissement végétal.

La projection de l’ombre des arbres s’interpose à une forme de surenchère visuelle. Cette propagation sombre augmente paradoxalement une forme de compétition.  Ce qui est réellement à voir n’est donc pas situé au premier plan de l’image mais bien en dehors.

La zone soustraite par l’ombre rencontre l’image de l’image des promoteurs immobiliers.

Que voit-on là ? Qu’est-ce qui, dans ces deux images de Pascal Poulain, déréalise l’espace photographié à ce point ?

Nul besoin de contextualiser davantage, de dire plus, Pascal Poulain est photographe de l’espace, bien davantage que des choses ou des lieux. Il n’y à de rétention, ni déformation de l’information, mais propos sur l’espace, le temps et la perception. Le réel passe inlassablement dans la fiction et la fiction dans le réel.

C'est justement à l'endroit de cette visibilité que l'ironie fait son œuvre, sur ce point qui la nie en son milieu, qui la détourne de sa fin pour une destination qu'il nous faudra regagner. Il n'est pas anodin de parler de « terrain d'investigation » lorsqu'on se penche sur ses œuvres. Leurs titres nous rappellent souvent qu'elles sont le fruit de déplacements plus ou moins lointains, de destinations plus ou moins exotiques.

 

Demeurant en périphérie du spectaculaire, ce diptyque évite toute référence immédiate et discernable. Pascal Poulain montre ce qui n’a pas été conçu pour être vu. Il débusque ainsi deux explosions dont il ne reste que les trainées de poudres.

Le spectacle pyrotechnique laisse place à des photographies nimbées de fumées afin de déduire une dramatisation des lieux.

Lignes et flaques de couleurs, perspective et cadrage constituent la scène.

En revanche le sujet semble absent.

Il apparait à travers la projection de lumière et son empreinte verte, un sujet hors champs et mis à distance.

En questionnant le medium photographique, Pascal Poulain rend compte des capacités que possède celui-ci à semer le doute sur les apparences. Le photographe interroge la valeur de crédibilité des images, à la façon d’allers-retours entre réalité et représentation, les ambiguïtés générées dans ce jeu avec l’espace photographique.


1D’après Anne Giffon-Selle - Le passage des nuages

Invitation-Ecran-total
Rencontre ; Écran total #2, Rencontre avec Pascal Poulain, en discussion avec Fabien Pinaroli, sur une invitation de Laurent Pernel, en partenariat avec DDA-RA, La Chaloupe, Lyon
2019
Design graphique ; Lucie Comerro
 
Écran total #2 — Rencontre avec Pascal Poulain
Sur une invitation de Laurent Pernel, en partenariat avec

Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes
Laurent Pernel invite l’artiste
Pascal Poulain
à partager son processus de création et d’exposition. Le travail photographique de Pascal Poulain passe par une méthode singulière d’investigation en amont de voyages de production. À travers une projection d’images et en discussion avec le curateur et critique Fabien Pinaroli, Pascal Poulain présentera sa démarche de recherche et son expérience des territoires, en abordant quelques-uns des enjeux temporels, économiques, techniques et esthétiques qui traversent sa pratique.
"Écran Total" est un cycle de diffusion et d’échange initié par Laurent Pernel autour de la production vidéo et de l'image contemporaine.
La Cité d'Images
Exposition collective ; La Cité d'Images , Le bleu du ciel, Lyon
2018
Design graphique; bureau 205
 
Exposition collective, Le Bleu du Ciel, Lyon
du 15 juin au 1er septembre 2018

Fabienne Ballandras, Jesús Alberto Benítez, Olivier Chabanis, Philippe Durand, Julien Guinand , Eric Hurtado, Guillaume Janot, Karim Kal, Perrine Lacroix, Laurent Mulot, Yveline Loiseur, Amandine Mohamed-Delaporte, Aurélie Pétrel, Pascal Poulain, Guillaume Robert, Thaïva Ouaki, Bertrand Stofleth.


Construire un ensemble artistique cohérent et habitable avec des artistes travaillant sur le même territoire, tel a été le challenge initial de La cité d’images ; conçue telle un projet d’architecture urbaine mais qui regrouperait un panel d’oeuvres plastiques à la fois diversifié et semblable, tout en n’étant nullement exhaustif, de la création régionale.
 
Les matériaux réunis pour élever cette ville-exposition l’ont été à partir d’une vision nouveau documentaire défendue par le Bleu du Ciel, qui est le  fond commun de ces oeuvres, dont les approches sont toutefois scindées en deux pôles différents bien qu’assortis : l’un aux effets plasticiens plus affirmés, l’autre au style documentaire plus classique, comme deux avenues parallèles qui se rejoignent au carrefour du conceptuel. 
 
L’exposition se présente alors comme la métaphore d’un quartier résidentiel dédié à l’art contemporain de l’image,  qui s’épanouirait à la périphérie d’une métropole culturelle, le centre étant consacré aux oeuvres patrimoniales, avec un bâti commun de formes et de surfaces cultivant des airs de ressemblance. Similitudes de protocoles ou de regards chez chacun des artistes, qui finissent par ériger cette cité visuelle poético-urbaine faisant cohabiter le vivre ensemble de formes singulières aux expressions multiples, qui, à défaut d’être édifices architecturaux, recréent des juxtapositions monumentales : archi-texturales, unies par un goût et un style spécifiques à ce territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes.   
 
Sculptures, dessins, vidéographies, sons et photographies dans la lumière de l’espace galerie, évoquent alors rues, hommes et bâtiments de cette polis qui interpelle le regard, conviant les visiteurs à s’arrêter, lever le bout du nez, pour renouer avec la pensée créative, revisitant, chemin faisant, ce constat que la présence humaine est si rare dans ce grand oeuvre désert. Marqueur d’absence, remplacé par les interrogations récurrentes des auteurs sur leurs pratiques du médium image porteur de leur représentation du monde.
 
Gilles Verneret
Commissariat artistisque
la citée d'images
Exposition collective ; La Cité d'Images , Le bleu du ciel, Lyon
2018
Design graphique; bureau  205
Exposition collective, Le Bleu du Ciel, Lyon
du 15 juin au 1er septembre 2018

Fabienne Ballandras, Jesús Alberto Benítez, Olivier Chabanis, Philippe Durand, Julien Guinand , Eric Hurtado, Guillaume Janot, Karim Kal, Perrine Lacroix, Laurent Mulot, Yveline Loiseur, Amandine Mohamed-Delaporte, Aurélie Pétrel, Pascal Poulain, Guillaume Robert, Thaïva Ouaki, Bertrand Stofleth.


Construire un ensemble artistique cohérent et habitable avec des artistes travaillant sur le même territoire, tel a été le challenge initial de La cité d’images ; conçue telle un projet d’architecture urbaine mais qui regrouperait un panel d’oeuvres plastiques à la fois diversifié et semblable, tout en n’étant nullement exhaustif, de la création régionale.
 
Les matériaux réunis pour élever cette ville-exposition l’ont été à partir d’une vision nouveau documentaire défendue par le Bleu du Ciel, qui est le  fond commun de ces oeuvres, dont les approches sont toutefois scindées en deux pôles différents bien qu’assortis : l’un aux effets plasticiens plus affirmés, l’autre au style documentaire plus classique, comme deux avenues parallèles qui se rejoignent au carrefour du conceptuel. 
 
L’exposition se présente alors comme la métaphore d’un quartier résidentiel dédié à l’art contemporain de l’image,  qui s’épanouirait à la périphérie d’une métropole culturelle, le centre étant consacré aux oeuvres patrimoniales, avec un bâti commun de formes et de surfaces cultivant des airs de ressemblance. Similitudes de protocoles ou de regards chez chacun des artistes, qui finissent par ériger cette cité visuelle poético-urbaine faisant cohabiter le vivre ensemble de formes singulières aux expressions multiples, qui, à défaut d’être édifices architecturaux, recréent des juxtapositions monumentales : archi-texturales, unies par un goût et un style spécifiques à ce territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes.   
 
Sculptures, dessins, vidéographies, sons et photographies dans la lumière de l’espace galerie, évoquent alors rues, hommes et bâtiments de cette polis qui interpelle le regard, conviant les visiteurs à s’arrêter, lever le bout du nez, pour renouer avec la pensée créative, revisitant, chemin faisant, ce constat que la présence humaine est si rare dans ce grand oeuvre désert. Marqueur d’absence, remplacé par les interrogations récurrentes des auteurs sur leurs pratiques du médium image porteur de leur représentation du monde.
 
Gilles Verneret
Commissariat artistisque
Le bleu du ciel
Edition ; Le bleu du ciel
2016
DP_L_oeuvre_ouverte2
Exposition collective ; L’OEUVRE OUVERTE, LE CAP – Centre d’arts plastiques de Saint-Fons
2016

L’œuvre ouverte
30 ans d'artothèque


Exposition du 17 septembre au 29 octobre 2016
vernissage le samedi 17 septembre à 14h
dans le cadre des Journées européennes du patrimoineL’exposition L’œuvre ouverte aborde les principes, les usages et les fonctionnements de l’artothèque du CAP – Centre d’arts plastiques de Saint-Fons. Plus qu’un éclairage des œuvres elles-mêmes, c’est celui des choix d’acquisitions sur trente ans d’existence, du fonctionnement d’un service public et des principes d’accessibilité et de pédagogie, charpente du fonds, qui sera privilégié. L’œuvre ouverte, titre emprunté au texte éponyme de l’écrivain italien Umberto Eco (1932-2016), est une œuvre qui se laisse apprivoiser et dont le sens se révèle avec l’usage. L’œuvre ouverte c’est en fin de compte le maître-mot et l’ambition de tout un projet : celui d’une artothèque.
DP_L_oeuvre_ouverte
Exposition collective ; L’OEUVRE OUVERTE, LE CAP – Centre d’arts plastiques de Saint-Fons
2016
L’œuvre ouverte
30 ans d'artothèque


Exposition du 17 septembre au 29 octobre 2016
vernissage le samedi 17 septembre à 14h
Collection de l’artothèque, LE CAP – Centre d’arts plastiques de Saint-Fons.

L’exposition L’œuvre ouverte aborde les principes, les usages et les fonctionnements de l’artothèque du CAP – Centre d’arts plastiques de Saint-Fons. Plus qu’un éclairage des œuvres elles-mêmes, c’est celui des choix d’acquisitions sur trente ans d’existence, du fonctionnement d’un service public et des principes d’accessibilité et de pédagogie, charpente du fonds, qui sera privilégié. L’œuvre ouverte, titre emprunté au texte éponyme de l’écrivain italien Umberto Eco (1932-2016), est une œuvre qui se laisse apprivoiser et dont le sens se révèle avec l’usage. L’œuvre ouverte c’est en fin de compte le maître-mot et l’ambition de tout un projet : celui d’une artothèque.
Exposition collective ; IMAGES RÉSISTANTES
Exposition collective ; Images résistantes, Commissariat Documents d'artistes Rhône-Alpes, Fondation Bullukian, Lyon
2015
Design graphique ; Lucie Comerro
Exposition collective ; IMAGES RÉSISTANTES
Exposition collective ; Images résistantes, Commissariat Documents d'artistes Rhône-Alpes, Fondation Bullukian, Lyon
2015
Design graphique ; Lucie Comerro
aix006
Exposition collective ; SOLARIUM-ARRIERE PLAN,Une biennale de l’architecture disparue ; Aix-les-Bains
2016
commissaires : Emilien Adage et Anthony Lenoir
 

 
SOLARIUM-ARRIERE PLAN, Une biennale de l’architecture disparue, commissaires : Emilien Adage et Anthony Lenoir; Aix-les-Bains.
L'exposition Arrière-plan rassemble une vingtaine d’œuvres d'art contemporain, des documents d'archives ainsi qu'un projet architectural dans la piscine Pétriaux des anciens Thermes d'Aix-les-Bains.

Du 4 novembre au 11 décembre 2016
CartonWebAP
Exposition collective ; SOLARIUM-ARRIERE PLAN,Une biennale de l’architecture disparue ; Aix-les-Bains
2016
commissaires : Emilien Adage et Anthony Lenoir
SOLARIUM-ARRIERE PLAN, Une biennale de l’architecture disparue, commissaires : Emilien Adage et Anthony Lenoir; Aix-les-Bains.
L'exposition Arrière-plan rassemble une vingtaine d’œuvres d'art contemporain, des documents d'archives ainsi qu'un projet architectural dans la piscine Pétriaux des anciens Thermes d'Aix-les-Bains.

Du 4 novembre au 11 décembre 2016

 
 

 
Le bleu du ciel
Exposition en duo ; Guillaume Janot & Pascal Poulain, Le bleu du ciel, Lyon
2016
Design graphique ; bureau 205
Le bleu du ciel
Exposition en duo ; Guillaume Janot & Pascal Poulain, Le bleu du ciel, Lyon
2016
Design graphique ; bureau 205
vue Prismatiques1
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021
Commissariat : Anne Giffon-Selle
crédit photo; A. Pichon
Prismatiques, stratégie des petites faces
Exposition collective
26-02 → 30-04-2021

PHILIPPE DECRAUZAT, CÉCILE DUPAQUIER, RONAN LECREURER, PASCAL POULAIN,
VICTOIRE THIERRÉE, RAPHAËL ZARKA

Les sculptures, dessins, films et photographies de cette exposition collective privilégient le polyèdre plutôt que le cube, la surface pliée ou plissée plutôt que plane, la structure prismatique ou cristalline plutôt que le volume lisse. Nul drapé cependant, nulle envolée : la pliure est franche, voire incisive, et cette esthétique de la facette n’apparente pas ces travaux au baroque auquel nous a communément renvoyé l’esthétique du pli. La retenue formelle s’accorde à la rigueur mathématique à l’origine de ces façonnages. De par leurs formes cristallines, les œuvres augmentent leurs zones de contact avec l’espace alentour pour un encombrement inchangé, complexifient et optimisent leur surface en la décomposant et par là multiplient ou étendent le potentiel d’informations et d’effets - texture, lumière, jeux d’optique - qu’elles nous communiquent.

Les philosophes (Deleuze, Derrida…) ont souvent considéré le pli comme le paradigme de l’état de changement dans la continuité. Ce parti pris plastique de la facette ne restreint en effet pas les œuvres au seul registre formel de leur apparente géométrie abstraite. Tout comme les fragments de miroir du célèbre Mirror Vortex de Robert Smithson (1964) diffractait son environnement pour signifier l’impossibilité du regard, le jeu cristallin des œuvres présentées ici réservent des stratégies agissant bien au delà de la forme seule : Raphaël Zarka a consacré toute une série de travaux (sculptures, dessins) à la complexité de la forme prismatique à partir d’une simple clé de châssis servant au peintre à tendre sa toile ; l’objet film de Philippe Decrauzat convoque quant à lui un parallèle entre l’histoire, tant mathématique que mythique, d’un polyèdre à 24 faces et la technique cinématographique ; les sculptures et bas-reliefs de Cécile Dupaquier se jouent de leur articulation à l’espace pour mieux en troubler notre perception, quitte à prendre quelque tournure anthropomorphe ; ceux de Victoire
Thierrée dévoilent l’exploitation ou le dévoiement des formes de la modernité par l’ingénierie militaire tandis que les photographies de Pascal Poulain les traquent dans l’architecture et le paysage urbain pour en faire résonner les jeux optiques et perceptuels au delà du cadre ; les sculptures de Ronan Lecreurer donnent implicitement à voir l’évolution anthropologique du regard et du positionnement du corps dans l’espace : en élevant progressivement notre point de vue, c’est tout notre vécu et notre perception corporels qui se détachent du paysage.

Facette : « petit visage », nous apprend le dictionnaire étymologique et, un peu plus tard, « une des petites faces d’un corps qui en a beaucoup »… Si cette esthétique de la facette peut parer l’exposition d’une certaine homogénéité et retenue plastiques, ses nombreuses « petites faces » induisent également une complexité telle qu’en détiennent la Melencolia d’Albrecht Dürer ou Le Cube d’Alberto Giacometti, de subtiles rencontres au croisement de champs sémantiques et culturels a priori disparates.

Anne Giffon-Selle

vue Prismatiques2
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021
Commissariat : Anne Giffon-Selle
crédit photo; A. Pichon

Prismatiques, stratégie des petites faces

Exposition collective

26-02 → 30-04-2021

PHILIPPE DECRAUZAT, CÉCILE DUPAQUIER, RONAN LECREURER, PASCAL POULAIN,
VICTOIRE THIERRÉE, RAPHAËL ZARKA

Les sculptures, dessins, films et photographies de cette exposition collective privilégient le polyèdre plutôt que le cube, la surface pliée ou plissée plutôt que plane, la structure prismatique ou cristalline plutôt que le volume lisse. Nul drapé cependant, nulle envolée : la pliure est franche, voire incisive, et cette esthétique de la facette n’apparente pas ces travaux au baroque auquel nous a communément renvoyé l’esthétique du pli. La retenue formelle s’accorde à la rigueur mathématique à l’origine de ces façonnages. De par leurs formes cristallines, les œuvres augmentent leurs zones de contact avec l’espace alentour pour un encombrement inchangé, complexifient et optimisent leur surface en la décomposant et par là multiplient ou étendent le potentiel d’informations et d’effets - texture, lumière, jeux d’optique - qu’elles nous communiquent.

Les philosophes (Deleuze, Derrida…) ont souvent considéré le pli comme le paradigme de l’état de changement dans la continuité. Ce parti pris plastique de la facette ne restreint en effet pas les œuvres au seul registre formel de leur apparente géométrie abstraite. Tout comme les fragments de miroir du célèbre Mirror Vortex de Robert Smithson (1964) diffractait son environnement pour signifier l’impossibilité du regard, le jeu cristallin des œuvres présentées ici réservent des stratégies agissant bien au delà de la forme seule : Raphaël Zarka a consacré toute une série de travaux (sculptures, dessins) à la complexité de la forme prismatique à partir d’une simple clé de châssis servant au peintre à tendre sa toile ; l’objet film de Philippe Decrauzat convoque quant à lui un parallèle entre l’histoire, tant mathématique que mythique, d’un polyèdre à 24 faces et la technique cinématographique ; les sculptures et bas-reliefs de Cécile Dupaquier se jouent de leur articulation à l’espace pour mieux en troubler notre perception, quitte à prendre quelque tournure anthropomorphe ; ceux de Victoire
Thierrée dévoilent l’exploitation ou le dévoiement des formes de la modernité par l’ingénierie militaire tandis que les photographies de Pascal Poulain les traquent dans l’architecture et le paysage urbain pour en faire résonner les jeux optiques et perceptuels au delà du cadre ; les sculptures de Ronan Lecreurer donnent implicitement à voir l’évolution anthropologique du regard et du positionnement du corps dans l’espace : en élevant progressivement notre point de vue, c’est tout notre vécu et notre perception corporels qui se détachent du paysage.

Facette : « petit visage », nous apprend le dictionnaire étymologique et, un peu plus tard, « une des petites faces d’un corps qui en a beaucoup »… Si cette esthétique de la facette peut parer l’exposition d’une certaine homogénéité et retenue plastiques, ses nombreuses « petites faces » induisent également une complexité telle qu’en détiennent la Melencolia d’Albrecht Dürer ou Le Cube d’Alberto Giacometti, de subtiles rencontres au croisement de champs sémantiques et culturels a priori disparates.

Anne Giffon-Selle

vue Prismatiques6
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021
Commissariat : Anne Giffon-Selle
crédit photo; A. Pichon

Prismatiques, stratégie des petites faces

Exposition collective

26-02 → 30-04-2021

PHILIPPE DECRAUZAT, CÉCILE DUPAQUIER, RONAN LECREURER, PASCAL POULAIN,
VICTOIRE THIERRÉE, RAPHAËL ZARKA

Les sculptures, dessins, films et photographies de cette exposition collective privilégient le polyèdre plutôt que le cube, la surface pliée ou plissée plutôt que plane, la structure prismatique ou cristalline plutôt que le volume lisse. Nul drapé cependant, nulle envolée : la pliure est franche, voire incisive, et cette esthétique de la facette n’apparente pas ces travaux au baroque auquel nous a communément renvoyé l’esthétique du pli. La retenue formelle s’accorde à la rigueur mathématique à l’origine de ces façonnages. De par leurs formes cristallines, les œuvres augmentent leurs zones de contact avec l’espace alentour pour un encombrement inchangé, complexifient et optimisent leur surface en la décomposant et par là multiplient ou étendent le potentiel d’informations et d’effets - texture, lumière, jeux d’optique - qu’elles nous communiquent.

Les philosophes (Deleuze, Derrida…) ont souvent considéré le pli comme le paradigme de l’état de changement dans la continuité. Ce parti pris plastique de la facette ne restreint en effet pas les œuvres au seul registre formel de leur apparente géométrie abstraite. Tout comme les fragments de miroir du célèbre Mirror Vortex de Robert Smithson (1964) diffractait son environnement pour signifier l’impossibilité du regard, le jeu cristallin des œuvres présentées ici réservent des stratégies agissant bien au delà de la forme seule : Raphaël Zarka a consacré toute une série de travaux (sculptures, dessins) à la complexité de la forme prismatique à partir d’une simple clé de châssis servant au peintre à tendre sa toile ; l’objet film de Philippe Decrauzat convoque quant à lui un parallèle entre l’histoire, tant mathématique que mythique, d’un polyèdre à 24 faces et la technique cinématographique ; les sculptures et bas-reliefs de Cécile Dupaquier se jouent de leur articulation à l’espace pour mieux en troubler notre perception, quitte à prendre quelque tournure anthropomorphe ; ceux de Victoire
Thierrée dévoilent l’exploitation ou le dévoiement des formes de la modernité par l’ingénierie militaire tandis que les photographies de Pascal Poulain les traquent dans l’architecture et le paysage urbain pour en faire résonner les jeux optiques et perceptuels au delà du cadre ; les sculptures de Ronan Lecreurer donnent implicitement à voir l’évolution anthropologique du regard et du positionnement du corps dans l’espace : en élevant progressivement notre point de vue, c’est tout notre vécu et notre perception corporels qui se détachent du paysage.

Facette : « petit visage », nous apprend le dictionnaire étymologique et, un peu plus tard, « une des petites faces d’un corps qui en a beaucoup »… Si cette esthétique de la facette peut parer l’exposition d’une certaine homogénéité et retenue plastiques, ses nombreuses « petites faces » induisent également une complexité telle qu’en détiennent la Melencolia d’Albrecht Dürer ou Le Cube d’Alberto Giacometti, de subtiles rencontres au croisement de champs sémantiques et culturels a priori disparates.

Anne Giffon-Selle
 

Urban Nudist Colony
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021
Urban nudist colony

2016
105 x 131 cm
Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

 


 
The Stairs
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021

The Stairs

2015
100 x 131 cm
Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

vue Prismatiques5
Exposition collective ; Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard
2021
Commissariat : Anne Giffon-Selle
crédit photo; A. Pichon

Prismatiques, stratégie des petites faces

Exposition collective

26-02 → 30-04-2021

PHILIPPE DECRAUZAT, CÉCILE DUPAQUIER, RONAN LECREURER, PASCAL POULAIN,
VICTOIRE THIERRÉE, RAPHAËL ZARKA

Les sculptures, dessins, films et photographies de cette exposition collective privilégient le polyèdre plutôt que le cube, la surface pliée ou plissée plutôt que plane, la structure prismatique ou cristalline plutôt que le volume lisse. Nul drapé cependant, nulle envolée : la pliure est franche, voire incisive, et cette esthétique de la facette n’apparente pas ces travaux au baroque auquel nous a communément renvoyé l’esthétique du pli. La retenue formelle s’accorde à la rigueur mathématique à l’origine de ces façonnages. De par leurs formes cristallines, les œuvres augmentent leurs zones de contact avec l’espace alentour pour un encombrement inchangé, complexifient et optimisent leur surface en la décomposant et par là multiplient ou étendent le potentiel d’informations et d’effets - texture, lumière, jeux d’optique - qu’elles nous communiquent.

Les philosophes (Deleuze, Derrida…) ont souvent considéré le pli comme le paradigme de l’état de changement dans la continuité. Ce parti pris plastique de la facette ne restreint en effet pas les œuvres au seul registre formel de leur apparente géométrie abstraite. Tout comme les fragments de miroir du célèbre Mirror Vortex de Robert Smithson (1964) diffractait son environnement pour signifier l’impossibilité du regard, le jeu cristallin des œuvres présentées ici réservent des stratégies agissant bien au delà de la forme seule : Raphaël Zarka a consacré toute une série de travaux (sculptures, dessins) à la complexité de la forme prismatique à partir d’une simple clé de châssis servant au peintre à tendre sa toile ; l’objet film de Philippe Decrauzat convoque quant à lui un parallèle entre l’histoire, tant mathématique que mythique, d’un polyèdre à 24 faces et la technique cinématographique ; les sculptures et bas-reliefs de Cécile Dupaquier se jouent de leur articulation à l’espace pour mieux en troubler notre perception, quitte à prendre quelque tournure anthropomorphe ; ceux de Victoire
Thierrée dévoilent l’exploitation ou le dévoiement des formes de la modernité par l’ingénierie militaire tandis que les photographies de Pascal Poulain les traquent dans l’architecture et le paysage urbain pour en faire résonner les jeux optiques et perceptuels au delà du cadre ; les sculptures de Ronan Lecreurer donnent implicitement à voir l’évolution anthropologique du regard et du positionnement du corps dans l’espace : en élevant progressivement notre point de vue, c’est tout notre vécu et notre perception corporels qui se détachent du paysage.

Facette : « petit visage », nous apprend le dictionnaire étymologique et, un peu plus tard, « une des petites faces d’un corps qui en a beaucoup »… Si cette esthétique de la facette peut parer l’exposition d’une certaine homogénéité et retenue plastiques, ses nombreuses « petites faces » induisent également une complexité telle qu’en détiennent la Melencolia d’Albrecht Dürer ou Le Cube d’Alberto Giacometti, de subtiles rencontres au croisement de champs sémantiques et culturels a priori disparates.

Anne Giffon-Selle

 

DDARA-MLIS03_copyright Stofleth
Exposition collective ; 10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne
2020
Photos : © Stofleth

10 ans de Documents d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes

exposition du 12 septembre au 24 octobre 2020 – Maison du livre, de l’image et du son 
 

l’occasion de son dixième anniversaire, Documents d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes réalise une collection originale de 87 affiches, réunissant tous les artistes dont le travail est documenté à ce jour sur le site www.dda-ra.org. Chacune représente une œuvre choisie pour cette édition exceptionnelle. L’ensemble reflète la grande diversité des démarches artistiques documentées par DDA-RA. La collection est imprimée en avril 2020 par la Manufacture d’Histoires Deux-Ponts, grâce au soutien de partenaires publics et privés.

La Maison du livre, de l’image et du son accueille le lancement et l’exposition de l’édition. Cet événement est l’occasion de pointer les liens qui unissent la collection de multiples de l’artothèque et le fonds documentaire en ligne constitué par DDA-RA, deux outils contribuant à l’accessibilité et la diffusion des œuvres contemporaines.

DDARA-MLIS05_copyright Stofleth
Exposition collective ; 10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne
2020
Photos : © Stofleth

10 ans de Documents d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes

exposition du 12 septembre au 24 octobre 2020 – Maison du livre, de l’image et du son 
 

l’occasion de son dixième anniversaire, Documents d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes réalise une collection originale de 87 affiches, réunissant tous les artistes dont le travail est documenté à ce jour sur le site www.dda-ra.org. Chacune représente une œuvre choisie pour cette édition exceptionnelle. L’ensemble reflète la grande diversité des démarches artistiques documentées par DDA-RA. La collection est imprimée en avril 2020 par la Manufacture d’Histoires Deux-Ponts, grâce au soutien de partenaires publics et privés.

La Maison du livre, de l’image et du son accueille le lancement et l’exposition de l’édition. Cet événement est l’occasion de pointer les liens qui unissent la collection de multiples de l’artothèque et le fonds documentaire en ligne constitué par DDA-RA, deux outils contribuant à l’accessibilité et la diffusion des œuvres contemporaines.

Scene
Exposition collective ; 10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne
2020

Scene

2013
105 x 120 cm
Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

DDARA-MLIS06_copyright Stofleth
Exposition collective ; 10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne
2020
Photos : © Stofleth

10 ans de Documents d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes

exposition du 12 septembre au 24 octobre 2020 – Maison du livre, de l’image et du son 
 

À l’occasion de son dixième anniversaire, Documents d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes réalise une collection originale de 87 affiches, réunissant tous les artistes dont le travail est documenté à ce jour sur le site www.dda-ra.org. Chacune représente une œuvre choisie pour cette édition exceptionnelle. L’ensemble reflète la grande diversité des démarches artistiques documentées par DDA-RA. La collection est imprimée en avril 2020 par la Manufacture d’Histoires Deux-Ponts, grâce au soutien de partenaires publics et privés.

La Maison du livre, de l’image et du son accueille le lancement et l’exposition de l’édition. Cet événement est l’occasion de pointer les liens qui unissent la collection de multiples de l’artothèque et le fonds documentaire en ligne constitué par DDA-RA, deux outils contribuant à l’accessibilité et la diffusion des œuvres contemporaines.

Les Horizons
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
The Green Device
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019

The Green Device

2018
100 x 131 cm
Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

Geography Expert
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Texte manuscrit graphite sur papiers.
Cinq formats encadrés chêne. 44x62 cm chaque
Geography Expert
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Texte manuscrit graphite sur papiers.
Cinq formats encadrés chêne. 44x62 cm chaque
Geography Expert
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Texte manuscrit graphite sur papiers.
Cinq formats encadrés chêne. 44x62 cm chaque
Les Horizons
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Les Horizons
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Apparant Temperature
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019

Apparant Temperature

2017
105 x 131 cm
Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back

 

National Flag
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
National Flag

2015
20 x 30 cm
Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back


 
Les Horizons
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Les nuages
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Les Nuages 1&2

2010
105 x 120 cm
Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back


 
LES HORIZONS à l'Angle, espace d'art contemporain du Pays Rochois. 2019
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Les Horizons
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Pool Project
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Pool Project

2014
120 x 151 cm
Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back


 
Hudson Yards Nights
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Hudson Yards Nights

2018
120 x 151 cm
Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back


 
Les Horizons
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Les Horizons
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Sea Glass Residences
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Sea Glass Residences

2018
105 x 131 cm
Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back


 
Sea Glass Residences
Exposition individuelle ; Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron
2019
Sea Glass Residences

2018
105 x 131 cm
Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back


 
Cube
Exposition collective ; La Cité d'Images, Le Bleu du Ciel, Lyon
2018
Cube

2017
100 x 101 cm
Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back


 
Cube
Exposition collective ; La Cité d'Images, Le Bleu du Ciel, Lyon
2018
Cube

2017
100 x 101 cm
Photographies contrecollées sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back


 
bleu du ciel
Exposition collective ; La Cité d'Images, Le Bleu du Ciel, Lyon
2018
We Invented The Sun
SOLARIUM-ARRIERE PLAN,Une biennale de l’architecture disparue, commissaires : Emilien Adage et Anthony Lenoir; Aix-les-Bains;2016
2016
We Invented The Sun

2013
105 x 131 cm
Photographie contrecollée sur Dibond
Lambda-print mounted on Dibond back


 
SAP16004
SOLARIUM-ARRIERE PLAN,Une biennale de l’architecture disparue, commissaires : Emilien Adage et Anthony Lenoir; Aix-les-Bains;2016
2016
crédits © Solarium Tournant 
vue générale :Gilles Barbier, Porte spatiotemporelle (en panne), 2015 ; Davide Balula, Flaques, 2008 ; Moumen Bouchala, Scène d’un naufrage, 2015
Closed session fixed
Exposition en duo ; Guillaume Janot & Pascal Poulain, Le bleu du ciel, Lyon
2016

PASCAL POULAIN
Né à La Roche-sur-Yon en 1972

Email :
mail@pascalpoulain.com

Sites :
Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes
 

 


1999-2000

  • Post-diplôme, École nationale des beaux-arts, Lyon

1998

  • Diplôme National Supérieure d’Expression Plastique (DNSEP), avec les félicitations du jury, École nationale des beaux-arts, Lyon

1996

  • Diplôme National d’Arts Plastiques (DNAP), avec les félicitations du jury, École nationale des beaux-arts, Lyon


« Le travail de Pascal Poulain inclut les formes diverses de l’image et de l’installation. Mais l’omniprésence de la photographie, et plus généralement de tous les procédés d’impression manuels, mécaniques ou numériques, interroge le rôle de révélateur que l’on attribue aux représentations du réel. Les simulacres et les juxtapositions incongrues que ses images révèlent ou prélèvent dans notre quotidien urbain, ainsi que sa réactivation de slogans politiques, révèlent moins une poétique urbaine que l’évidement du réel et de ses représentations lissées, la modélisation de nos modes de vie. […]

Le travail photographique se déploie autour des villes de Dubaï, Shanghai, Tokyo, Rotterdam, Istanbul, Singapour, Berlin, Bangkok… Pourtant, les œuvres de Pascal Poulain ne nous prennent jamais de front : c’est dans un subtil va et vient entre séduction des apparences et mise à distance du regard, lisibilité immédiate et déstabilisation visuelle, présence affirmée du geste et des corps et immatérialité des procédés, que ses photographies et installations invitent à réfléchir sur le processus de standardisation à l’œuvre dans l’environnement visuel de nos sociétés. […]

Si les photographies de Pascal Poulain recherchent les points de friction avec le réel - confusions entre culture et consommation, craquèlements du simulacre, achoppements aux discours -, il semble bien, contre toute attente, que le corps constitue, en creux, un sujet central de son œuvre, en ce qu'il permet la mise à distance, l'expression d'un engagement et la participation au débat politique qu'ouvre sa représentation. »  […]

Extraits de textes de Marie-Cécile Burnichon, 2009 ; Anne Giffon-Selle, 2007-2009.
 

 


Pascal Poulain - Born in 1972, lives and works in Lyon

"Pascal Poulain's work incorporates different forms of image and installation. But the ubiquity of photography, and, more generally, the various types of manual, mechanical and digital printing, probe the revelatory role attributed to representations of reality. The simulacra and incongruous juxtapositions that Poulain's images find within, or remove from, our everyday urban lives, and his reactivation of political slogans, are less indicative of poetics than the emptying of reality, its smoothed-out illustrations, and the modelling of our modes of life. […]

The photographic work takes place in cities such as Dubai, Shanghai, Tokyo, Rotterdam, Istanbul, Singapore, Berlin and Bangkok. But Poulain's work never hits us head-on: there is a subtle dialectic between the seduction of appearance and a distantiation of perception, immediate comprehensibility and visual destabilisation, the asserted presence of gestures or bodies and the non-materiality of processes. His photographs and installations invite us to reflect on the standardisation that is taking place in the visual environment of our societies. […]

Pascal Poulain's photographs seek out points of friction with reality, crossovers between culture and consumption, fissures in the simulacrum, hesitations in the discourse. But it would appear, contrary to expectations, that by an effect of contrast the body constitutes a central subject of his work, in that it heightens a certain distancing effect, an expression of engagement and participation in the political debate that is opened up by its representation."  […]

From texts by Marie-Cécile Burnichon, 2009, and Anne Giffon-Selle, 2007-2009.
Translated by John Doherty, 2014.
 

 


EXPOSITIONS INDIVIDUELLES
 

2019

  • Les Horizons, L'Angle - Espace d'art contemporain, La Roche-sur-Foron


2016

  • Guillaume Janot & Pascal Poulain, Le bleu du ciel, Lyon


2015

  • Geography expert, History freak, Hall d'exposition des Humanités, INSA Lyon


2010

  • Inventaire du Patrimoine Regards Contemporains #1, Musée de l'Ancien Evêché, Grenoble, avec Mourad Gharrach, exposition conduite par le MAGASIN - Centre national d'art contemporain de Grenoble, en partenariat avec la Ville de l'Isle d'Abeau et le Conseil Général de l'Isère


2009

  • Going back to Cali / São Paulo, Le CAP, Centre d'arts plastiques, Saint-Fons

2007

  • Red room, La Chapelle du Carmel, Chalon-sur-Saône


2004

  • Yes, The store, commissariat de Keren Detton, Paris


2003

  • Indeed, Zoogalerie, Nantes


2000

  • Dreams can be imported, La BF15, Lyon
  • Ma bétonneuse ton avion son car, art3, Valence

 



EXPOSITIONS COLLECTIVES (SÉLECTION)


2021

  • Constellations, exposition réalisée par Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Bourse du Travail, Valence
  • Prismatiques, stratégie des petites faces, Le 19 - Crac Montbéliard


2020

  • 10 ans de Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, Maison du Livre, de l'image et du son / Artothèque Villeurbanne


2018

  • La Cité d'Images, Le Bleu du Ciel, Lyon


2016

  • Arrière-plan, Solarium Tournant, piscine Pétriaux, anciens thermes d'Aix-les-Bains
  • L'œuvre ouverte, 30 ans d'artothèque, Centre d'arts plastiques de Saint-Fons


2015

  • Images résistantes, Commissariat Documents d'artistes Rhône-Alpes, en partenariat avec le Réseau documents d'artistes, Fondation Bullukian, Lyon
  • Parcelle, Atelier 19-1 et Atelier Coysevox, Lyon, en collaboration avec Documents d'artistes Rhône-Alpes, en Résonance avec la Biennale de Lyon
  • Un billet open, Une proposition de Roselyne Borgy-Verdier, Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez


2014

  • Rêve général, en partenariat avec le CAP Saint-Fons et la MLIS Villeurbanne, Le Toboggan, Décines
  • Showcase, Galerie Sandra Nakicen, le bureau contemporain, Lyon


2013

  • Nuit Résonance de la Biennale de Lyon, Carte blanche du Réseau documents d'artistes à l'Atelier 19-1, Lyon
  • Bleu fragments, en partenariat avec le Musée Bargoin de Clermont-Ferrand, le Centre d'Arts Plastiques de Saint-Fons, La Maison de Pays, Ville de Mornant
  • Double fonds, Les 30 ans des Frac avec l'Artothèque de la Ville de Strasbourg, Strasbourg
  • La Palissade, dispositif d'exposition de Niek Van de Steeg, sixième édition du Congrès du CIPAC, avec le soutien de la Direction générale de la création artistique du Ministère de la Culture et de la Communication, École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon
  • Point de repère - Un été contemporain, Musée Paul-Dini, Villefranche-sur-Saône


2012

  • Art in the age of extinction, Cerbère (France) et Portbou (Espagne), Direction artistique : Karine Vonna-Zürcher, Production : Shandynamiques
  • Au revers et à l'endroit, Musée Paul Dini, Villefranche-sur-Saône
  • Quadruple, Fondation Léa et Napoléon Bullukian, Lyon
  • Rendez-vous à l'atelier, manifestation organisée par la Région Rhône-Alpes et la MAPRA, Lyon
  • Showcase, Galerie Sandra Nakicen, Lyon


2011

  • Envers l'endroit, Musée Urbain Tony Garnier, œuvres de la collection du Centre d'arts plastiques de Saint-Fons, en Résonance avec la Biennale de Lyon
  • Inventaire du patrimoine Regards contemporains #2, Maison du Conseil Général du Territoire de la Porte des Alpes à Bourgoin-Jallieu, exposition réalisée avec Le MAGASIN - CNAC de Grenoble
  • Re-production, Imhotep Cité Internationale, Galerie Sandra Nakicen, Lyon


2010

  • Aires, La BF15, Lyon
  • HIC / L'exposition de LA FORME DES IDÉES, Villa Arson, Centre national d'art contemporain, Nice
  • Le meilleur des mondes, Université Jean Moulin Lyon 3, Manufacture des Tabacs, œuvres de la collection de l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes


2009

  • 1 69 A2, Commissariat : Eric Stephany et Xavier Mazzarol, Paris
  • All saints, Hôpital Saint Joseph - Saint Luc, en Résonance avec la Biennale de Lyon, commissariat : Nicolas Garait
  • Chroniques photographiques, Institut Français de Barcelone, œuvres de Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes et du Musée d'art moderne de Saint-Étienne Métropole
  • De l'interprétation, Zoogalerie, Nantes, Commissariat : Aude Launay

2008
  • Dispositif Réseau Galerie de l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes, Collège Claude Debussy, Romans
  • Les destinées réversibles, La Générale en Manufacture, Sèvres, Commissariat : Clément Dirié

2007
  • Contacts, Le Stand, en Résonance avec la Biennale de Lyon
  • Exposition de Noël, Ancien Musée de peinture, organisée par Le Magasin, Centre national d'art contemporain, Grenoble

2006
  • Collection'05, Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes
  • Prefixes, dans le cadre du programme "les formes du délai", Commissariat : Marie Cozette, Keren Detton et Julie Pellegrin, La Box, Bourges
  • Raconte : formes de la narration 1, "Figures de l'écrivain", Point Ephémère, commissariat : Agnès Violeau et Christian Alandete, revue "J'aime beaucoup ce que vous faites...", Paris

2005
  • 3 et 3 font..., Centre Photographique d'Ile-de-France, Pontault-Combault
  • Rendez-vous 2005, exposition et commissariat avec Sylvie Barré, sur une proposition du Musée d'Art Contemporain de Lyon et l'École nationale des beaux-arts de Lyon, Galerie des Terreaux, en Résonance avec la Biennale de Lyon

2004
  • Maison/témoins, The Store, commissariat : Marie Cozette, Keren Detton et Julie Pellegrin, Paris
  • Relais d'étape, avec le concours de The Store, Paris et de l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes, Fort du Bruissin, Centre d'art contemporain de Francheville

2003
  • Pale Fire, Galerie Confluence(s), avec le Centre National de la Photographie, en Résonance avec la Biennale d'art contemporain de Lyon
  • Pale Fire, Atelier du Centre National de la Photographie, Paris, suite à une résidence à Moly-Sabata, Fondation Albert Gleizes, Sablons, Direction artistique Régis Durand
  • Post-diplôme de Lyon, Les ateliers de la Ville de Marseille

2002
  • Parenthèse (voyage n°2), dispositif Réseau Galerie / Multi langage de l'art, Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes, Lycée François Mauriac, Andrézieux-Bouthéon

2001
  • Show Room du Lavotopic tour 2001, Project room portable de Nicolas Floc'h, Boutique Courtesy, Paris
  • Insert coin, Le HALL, ENSBA Lyon
  • Lavotopic tour 2001 « project room portable », Centre d'Art Contemporain, Genève
  • Partez sous les topiques, La galerie / ERBA, Nantes
  • Partez sous les topiques 2, L'Office / ENSBA, Dijon
  • Special voisinage : Bertrand Georges, Ingrid Lushe, Pascal Poulain, La BF15, Lyon
  • Super flux 2001, Galerie Roger Tator, Lyon
  • We're gone, La Salle de bains, Lyon

2000
  • Multipass, Yokohama Civic Art Gallery, Yokohama, Japon
  • Neuf dix onze deux mille, Galerie Art : Concept, Paris
  • Passeurs, Centre d'Art Le Rectangle, dans le cadre de la Biennale de Lyon
  • Tokyozone, Café de la Danse, conception Reiko Setsuda, Paris

1999
  • Carte blanche, Galerie La Maison, Douai
  • Collection d'hiver, Galerie des Terreaux, Lyon
  • E-MAGE, pour images'98, Vevey
  • Manager de l'immaturité, Le Magasin, Centre national d'art contemporain, Grenoble, commissariat : Dominique Gonzales-Foerster
  • Mise en fourrière immédiate, Intervention et diffusion au Tram'Vidéo, Lyon
  • Morphingeneva active art work 1, Galerie Mire, Genève
  • Morphingeneva active art work 3, Airbag, Genève
 

COLLECTIONS PUBLIQUES ET PRIVÉES
 
  • Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes
  • Ville de Lyon
  • Ville de Saint-Fons
  • Hôpital Saint Joseph - Saint Luc, Lyon
  • Artothèque de la Ville de Strasbourg
  • INSA Lyon
 


RÉSIDENCES

2010
  • Inventaire du Patrimoine Regards Contemporains #1, résidence conduite par le MAGASIN - CNAC de Grenoble, en partenariat avec la Ville de l'Isle d'Abeau et le Conseil Général de l'Isère

2004
  • Centre Photographique d'Île-de-France, Pontault-Combault

2003
  • Moly-Sabata, Fondation Albert Gleizes, Directeur artistique : Régis Durand
  • Parenthèse (Voyage n°2), Lycée François Mauriac d'Andrézieux-Bouthéon, Réseau Galerie / multi langage de l'art, Institut d'art contemporain, Villeurbanne / Rhône-Alpes

2000
  • Yokohama Civic Art Gallery, Yokohama, Japon
 

DIVERSES PUBLICATIONS

2021
2020
2013
  • La Salle de Bains depuis 1999, Conception Huz & Bosshard, Auteurs : Nicolas Garait, Jill Gasparina, Bob Nickas, Valérie Parenson, Vincent Pécoil, Caroline Soyez-Petithomme, Éric Troncy, Olivier Vadrot, Les Presses du réel

2009
  • Going Back to Cali / Sao Paulo, Catalogue monographique, Édition Centre d'arts plastiques de Saint-Fons, textes de Garance Chabert et Anne Giffon-Selle

2008
  • Ambition d'art, second volume : Archive, Jean Louis Maubant, Les presses du réel

2007
  • Red room, La Chapelle du Carmel, Chalon-sur-Saône, texte de Anne Giffon-Selle
  • Rendez vous 2007, Coproduction ENSBA Lyon, MAC Lyon et Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes

2006
  • Les formes du délai, Les presses du réel, catalogue d'exposition, La Box, Bourges

2005
  • Supplément 02 #35, Rendez-vous 2005, textes de Thierry Raspail, Isabelle Bertolotti, Yves Robert
  • 3 et 3 font..., Semaine 24.05 n°54, éditions Analogues, textes de Nathalie Giraudeau et Audrey Illouz

2004
  • La BF15, Un parcours avec l'art contemporain, Editions La BF15, Lyon, texte Claire Peillod

2003
  • Le journal n°19, Centre National de la Photographie, Paris, textes de Régis Durand et Patrice Joly
  • Pale Fire, Catalogue, Atelier du Centre National de la Photographie, Textes : Pascal Beausse, Régis Durand

2002
  • Pascal Poulain, Monographie, publication de l'École Nationale des beaux-arts de Lyon, texte de Céline Saraiva

2001
  • Catalogue de l'exposition Super-flux 2001, galerie Roger Tator, Lyon, texte de Hauviette Bethemont
  • Road Book : Lavotopic Tour, Entretien avec Anne-Laure Even

2000
  • 5'59, Tokyo zone, Café de la Danse et Technikart, Paris
  • Cawaï !, Entretien avec Pascal Beausse, Post-diplôme Art, École nationale des beaux-arts de Lyon
  • Multipass, Yokohama Civic Art Gallery (Japon), entretien avec Yann Chevalier
  • Passeurs, Centre d'art Le Rectangle, Lyon, texte de Keren Detton

1999
  • Managers de l'immaturité, Le Magasin - CNAC Grenoble, Catalogue réalisé par Olivier Bardin

1997
  • Carte blanche 1997, Coproduction La maison Douai et ENBA Lyon, Éditions Douai : La Maison


  • BIBLIOGRAPHIE/ ARTICLES DE PRESSE, REVUES (SÉLECTION)

    2010
  • Aux frontières du réel, Gallia Valette-Pilenko, Let'smotiv, mars 2010 #01

  • 2009
  • De l'interprétation, Aude Launay, communiqué de presse
  • De l'interprétation, Cédric Schönwald, Art 21 n°24, automne 2009
  • Les hors-champs éloquants de Pascal Poulain, Marie-Cécile Burnichon, Portrait, ZéroQuatre n°4

  • 2008
  • Les Destinées réversibles, Clément Dirié, communiqué de presse

  • 2007
  • Contacts, Clément Dirié, communiqué de presse

  • 2006
  • Collection'05, Monique Nicol, dossier de presse, Institut d'art contemporain, Villeurbanne / Rhône-Alpes
  • Prenez garde à la jeune garde, Hauviette Bethemont, Tribune de Lyon n°38
  • Raconte #1 : Figures de l'écrivain, Anne-Lou Vicente, paris-art.com

  • 2005
  • 3 et 3 font..., Yavuz Perin Emel, paris-art.com
  • 3 et 3 font..., Photography now 2.05

  • 2004
  • Relais d'étape, Marie-Cécile Burnichon
  • YES, Keren Detton, The Store, Paris

  • 2002
  • Pierre Giquel, Ouest France, 26 décembre
  • Indeed, Nicolas Thelis, Journal des Arts

  • 2001
  • Artiste en transit, Hauviette Bethemont, Le Petit Bulletin, n°138, octobre
  • Galerie Tiphaine Deguelle, Dépêche mode, n°150, juillet/août
  • La Mer sous une plage de pavés, Hauviette Bethemont, Petites Affiches Lyonnaises, Gazette Judiciaire, n°531, septembre
  • Vue sur la mer, Hauviette Bethemont, Le Petit Bulletin, n°183, 26-30 octobre
  • We're gone, Stéphane Lebard, Les Tentations, Libération, n°17, 19-25 octobre
  • We're gone, Sophie Bellé, Galerie La Salle de Bains, Lyon

  • 2000
  • Ça arrive, Technikart, n°34, juillet/août
  • La Photo en roue libre, Hauviette Bethemont, Petites Affiches Lyonnaises, n°417, Gazette Judiciaire, juillet
  • Les Tribulations d'un lyonnais au Japon à la BF15, Caroline Ricanet, Le Progrès, 29 juin
  • Pascal Poulain, Art Press, n°258, juin (Rubrique « Exporama »)
 


ÉCOLES, FORMATIONS

1999-2000
  • Post-diplôme, ENSBA, Lyon
1998
  • Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique, ENSBA Lyon, avec les félicitations du jury
1996
  • Diplôme National d'Arts Plastiques, ENSBA Lyon, avec les félicitations du jury
 


Co-direction artistique, projet curatorial

Entre 2005 et 2012, Le stand était un lieu de production et de diffusion d’art contemporain subventionné par la ville de Lyon et la Région Rhône-Alpes.
Cet espace était géré par : Sylvie Barré, Anthony Musso, Pascal Poulain, Sylvie Sepic.
Les premières expositions ont eu lieu à La maison Neyrand, puis rue Burdeau et dans la vitrine de la Fondation Bullukian à Lyon.


2012
  • Jennifer Brial, Armelle Caron, Alexandre Giroux, Guillaume le Moine : carte blanche, dans la galerie de la Fondation Bullukian, Lyon

2011
  • Suzy Lelièvre, Objets contorsionnés, Le stand dans la vitrine de la Fondation Bullukian, Lyon
  • Code 2.0, Clément Dirié & Laetitia Chauvin commissaires de l’exposition : Une chambre en ville : Guillaume Constantin, Le Collectif 1.0.3, Marco Zürcher et Matteo Terzaghi, Le stand dans la vitrine de la Fondation Bullukian, Lyon

2009
  • Let’s Talk About painting, 1&2, expositions par Clément Dirié, Le stand, Lyon
  • Entracte 1&2, Extrafine, Le stand, Lyon
  • Laurence Catala, Le stand, Lyon

2008
  • Christophe Lemaître, LIPSUM, Le stand, Lyon
  • Pierre Ravelle Chapuis, PAR DÉFAUT, Le stand, Lyon
  • Enjoycaviar, SHOP SUEY, Le stand, Lyon
  • & nbsp, SILKUT, Anahita Bathaie, Jérémy Chabaud, Aymeric Ebrard, Thomas Fontaine, Christophe Lemaître, Justin Morin, Laurent Mareschal, Alice Schyler Mallet, Sandrine Weissenburger, Le stand, Lyon
  • Maxime Vernier, Le stand, Lyon

2007

  • Sylvie Reno, Le stand, Lyon
  • CONTACTS, Le stand, en RÉSONANCE avec la Biennale d'Art Contemporain, Lyon
  • CHAMP VERT, commissariat proposé à Marie-Cécile Burnichon, Maison Neyrand, Lyon
  • Vahram Aghasyan, Dans le cadre de l'année de l'Arménie et en collaboration avec le Musée d'Art Contemporain de Lyon, Maison Neyrand, Lyon
  • Nathalie Junod-Ponsard, MIXAGE PHOSPHÉNIQUE, Maison Neyrand, Lyon


2006

  • Eric Stephany, ON EST ENFERMÉS DEHORS, Maison Neyrand, Lyon
  • Agnès Violeau et Christian Alandete "J'aime beaucoup ce que vous faites... ça fait toujours plaisir", le hall, École nationale des beaux-arts de Lyon


2005

  • Cyrille Mariën et Mathieu Lehanneur, La maison Neyrand, Lyon
  • RENDEZ VOUS, Commissariat proposé par le Musée d'Art Contemporain et École nationale des beaux-arts de Lyon, Galerie des terreaux, en résonance avec la Biennale d'Art Contemporain, Lyon
 
AUTRES DIFFUSIONS / ENSEIGNEMENTS, RENCONTRES, CONFÉRENCES, WORKSHOPS
 

Depuis 2004

  • Enseignant à L'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon.
2021
  • Conférence Classe préparatoire CPES CAAP Arts Lycée Saint-Louis Saint-Bruno, Lyon
2019
  • Écran total #2, Rencontre avec Pascal Poulain, en discussion avec Fabien Pinaroli, sur une invitation de Laurent Pernel, en partenariat avec Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes, La Chaloupe, Lyon
  • Conseil de Résidences de RAMDAM, UN CENTRE D'ART, Sainte-Foy-lès-Lyon
2018
  • Intervention au concours blanc de la classe préparatoire, École des beaux-arts de Sète

2011

  • Membre du Comité d’acquisition virtuelle, à l’Université Jean Moulin Lyon 3, Manufacture des tabacs & Institut d’art contemporain de Villeurbanne
2010
  • Membre du jury DNSEP-VAE, validation des acquis de l'expérience, École nationale des beaux-arts de Lyon.
  • Entretien avec Garance Chabert, Société française de la photographie à la Maison Européenne de la photographie, Paris.
  • Artiste intervenant, au Collège Anne Franck à la Verpillière, avec le partenariat du MAGASIN-Cnac, Grenoble.
2009
  • Séminaire théorie et pratique "la forme des idées", ENSBA Lyon et la Villa Arson, Nice
  • Président du jury du DNSEP Art à l'École régionale des beaux-arts de Besançon.
  • Artiste intervenant au lycée Pierre Termier, Lyon.
2007
  • Membre du jury du DNSEP Art à l'École régionale des beaux-arts de Besançon.
  • Conférence " l'actualité au sein des images " pour les étudiants SPCOM à Sup de Pub, Etablissement d'enseignement supérieur technique privé, Lyon.
  • Membre du jury bilan de l’année propédeutique, École nationale des beaux-arts de Lyon.

2006

  • Enseignant vacataire auprès des 1ère et 3ème années en expression plastique : dessin et photographie à Sup de Pub. Etablissement d'enseignement supérieur technique privé, Lyon
  • Membre du jury du concours d'entrée des Post diplôme, École nationale des beaux-arts de Lyon.
2004
  • Conférence et Workshop avec les étudiants de cinquième année de l'École des beaux-arts de Bordeaux
  • Conférence pour les étudiants de licence ARTS INFO COM : Information Communication, Médiation Culturelle et Arts visuels, Université de Savoie Annecy.
  • Artiste intervenant auprès d'une classe de 5ème au collège Boris Vian, Saint-Priest
  • Artiste intervenant Arts Plastiques à l'école primaire Léo Lagrange, Vénissieux.
  • Conférence au Centre photographique d'Ile de France, CPIF, Pontault-Combault.
  • Artiste intervenant auprès d'une classe de 6ème Segpa (Centre photographique d'Ile de France, CPIF) Pontault-Combault.
2003
  • Conférence au Centre national de la Photographie, Paris.
  • Artiste intervenant, Arts Plastiques, à l'école primaire Max Barel et à l'école primaire Gabriel Péri, Vénissieux.
  • Artiste intervenant au lycée Pierre Termier, Lyon

            2002

            • Artiste intervenant au lycée polyvalent F.Mauriac, Andrézieux-Bouthéon. Dans le cadre du Réseau Galerie/multilangage de l'art, Institut d'Art Contemporain de Villeurbanne.

            2001

            • Professeur contractuel d’Arts Plastiques auprès des classes de 6ème, 5ème, 4ème et 3ème. Professeur principal d'une classe de 6ème au collège Victor Schœlcher, la Duchère, ZEP.

            2000

            • Professeur contractuel d’Arts Plastiques auprès des classes de 6ème, 5ème, 4ème et 3ème aux collèges Boris Vian et Elsa Triolet, Saint-Priest et Vénissieux.

            1999

            • Artiste intervenant au Musée d’Art Contemporain, ateliers pour enfants, Lyon

             

            Crédits

            Design graphique : Lucie Comerro
            Programmation informatique : Samuel Diakité
            Interface : CMS Extra Backoff, système de gestion de contenu initié en 2011 par Samuel Diakité.
            Refonte à partir de la première version du site réalisé en 2010 par Pascal Poulain et Camille Garnier.


            Mentions légales

            Le présent site est la propriété de Pascal Poulain enregistrée au près de INSEE sous le numéro de SIREN 481.406.858 et le code APE 9003A (Création artistique relevant des arts plastiques) - Courriel : mail@pascalpoulain.com.

            Le directeur de la publication du site Web est Pascal Poulain.

            Ce site Web a été designé par la graphiste, Lucie Comerro (Courriel : lucie.comerro@gmail.com - Site Web : https://www.luciecomerro.com/), et programmé informatiquement par Samuel Diakité (Courriel : sdiakite@extrafine.fr).

            Ce site Web est hébergé par la société 1&1 IONOS Cloud GmbH située, Greifswalder Str. 207 - 10405 Berlin (Allemagne) (RCS Charlottenburg HRB 125506 B - SIRET 29 026 63822) Tél : +33(0) 970 808 911, Site Web : https://contact.ionos.fr/contact.

            Le présent site s’appuie sur la solution ExtraBackoff et utilise exclusivement des technologies et des scripts open source. Les images et photographies sont la propriété exclusive de l’entreprise de Pascal Poulain ou des ayants-droits au titre d’auteurs, et ne sont pas libres de droit.

            L’internaute du site Web « pascalpoulain.com » reconnaît disposer de la compétence et des moyens nécessaires pour accéder et utiliser ce site. Il reconnaît également avoir vérifié que la configuration informatique utilisée ne contient aucun virus et qu’elle est en parfait état de fonctionnement. Enfin, l’internaute reconnaît également avoir pris connaissance de la présente notice légale et s’engage à la respecter.

            En conformité avec les dispositions de la loi du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, le traitement automatisé des données nominatives réalisées à partir du site Web « pascalpoulain.com » n’a pas à faire l’objet de déclaration auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) en vertu de la dispense de déclaration n°7 (J.O. n°128 du 3 juin 2006).

            L’internaute est informé que lors de ses visites sur le site, un cookie peut s’installer automatiquement sur son logiciel de navigation. Un cookie est un élément qui ne permet pas d’identifier l’internaute mais sert à enregistrer des informations relatives à la navigation de celui-ci sur le site Web. Le paramétrage de votre logiciel de navigation permet d’informer de la présence de cookies et éventuellement de la refuser selon la procédure décrite à l’adresse suivante : www.cnil.fr.

            L’internaute dispose d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui le concernent (article 38 et suivants de la loi « Informatique et Libertés »). Pour l’exercer, l’internaute peut s’adresser à l’entreprise de Pascal Poulain (voir au début de ce présent document).

            Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site (textes et images) par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation expresse de Pascal Poulain, ou de ses représentants légaux est interdite et constituerait une contre façon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

            Les bases de données figurant sur le site Web sont protégées par les dispositions de la loi du 11 juillet 1998 portant transposition dans le Code de la propriété intellectuelle (CPI) de la directive européenne du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.
            Sont notamment interdites l’extraction et la réutilisation, quantitativement ou qualitativement substantielles, du contenu des bases de données contenues sur ce site Web. Tout contrevenant s’expose aux sanctions visées aux articles L343-1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
            Les marques de l’entreprise de Pascal Poulain et de ses partenaires, ainsi que les logos figurant sur le site sont des marques (semi-figuratives ou non) et sont déposées. Toute reproduction totale ou partielle de ces marques ou de ces logos effectuées à partir des éléments du site, est prohibée, au sens des articles L713-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

            Le site Web de Pascal Poulain offre des liens vers d’autres sites Web ou d’autres ressources disponibles sur Internet.
            Pascal Poulain ne dispose d’aucun moyen pour contrôler les sites en connexion avec ses sites Web. Pascal Poulain ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes, ni ne la garantit. Il ne peut être tenue pour responsable de tout dommage, de quelque nature que ce soit, résultant du contenu de ces sites ou sources externes, et notamment des informations, produits ou services qu’ils proposent, ou de tout usage qui peut être fait de ces éléments. Les risques liés à cette utilisation incombent pleinement à l’internaute, qui doit se conformer à leurs conditions d’utilisation.

            Les informations contenues sur ce site sont aussi précises que possibles et le site est périodiquement remis à jour, mais peut toutefois contenir des inexactitudes, des omissions ou des lacunes. Si vous constatez une lacune, erreur ou ce qui parait être un dysfonctionnement, merci de bien vouloir le signaler par email en décrivant le problème de la manière la plus précise possible (page posant problème, action déclenchante, type d’ordinateur et de navigateur utilisé, …). Tout contenu téléchargé se fait aux risques et périls de l’internaute et sous sa seule responsabilité. En conséquence, Pascal Poulain ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi par l’ordinateur de l’internaute ou d’une quelconque perte de données consécutives au téléchargement.

            Pascal Poulain met en œuvre tous les moyens dont il dispose, pour assurer une information fiable et une mise à jour fiable de son site Web. Toutefois, des erreurs ou omissions peuvent survenir. L’internaute devra donc s’assurer de l’exactitude des informations auprès de Pascal Poulain, et signaler toutes modifications du site qu’il jugerait utile. Pascal Poulain n’est en aucun cas responsable de l’utilisation faite de ces informations, et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler.

            Nous remercions les internautes du site de nous faire part d’éventuelles omissions, erreurs, corrections, en nous contactant le cas échéant.